Rush : Quelle est sa signification?

Author

Categories

Share

A travers la mode et le vêtement, les hommes s’expriment et transmettent des messages. Les vêtements, et plus particulièrement les accessoires, ont le don de transmettre des histoires liées à l’évolution du monde et de la société. Certains accessoires comme les bijoux ont des caractéristiques particulières qui les rendent imprégnés d’histoire. C’est le cas du bracelet slave et de la bague slave, qui sont des formes de bijoux à forte symbolique. Si vous vous intéressez au sens profond du bracelet et de la bague bracelet, nous avons décortiqué pour vous le contenu de sa signification.

Les spécificités du bracelet et de la bague bracelet.

Le terme « bague » est commun au bracelet esclave et à la bague esclave, qui sont donc des bijoux. Hormis leur nom, ces bijoux n’ont pas grand-chose à voir les uns avec les autres.

Quant au bracelet esclave, c’est un style de bracelet forcément conçu dans une matière rigide qui ne se déforme pas. Pour cette raison, le bracelet est généralement composé de métaux tels que l’ acier inoxydable et l’argent.

La particularité qui permet à un bracelet esclave d’être reconnu de loin est l’ absence de système de fermeture ou de fermeture. En effet, le bracelet est un accessoire ouvert qui épouse le poignet par le simple fait de sa rigidité et de sa forme ingénieuse. De nos jours, le bracelet d’esclave est devenu l’un des ornements de poignet les plus en vogue. En vous rendant dans une bijouterie ou sur des sites spécialisés, vous pouvez avoir accès à une large gamme de bracelets esclaves aux designs originaux : de plus, le bracelet esclave est généralement unisexe et peut donc être porté aussi bien par les hommes que par les femmes.

De son côté, la bague esclave se reconnaît à son anneau circulaire d’une épaisseur continue et harmonieuse. C’est l’exemple classique d’une alliance en raison de son intemporalité. La bague slave est le modèle de bague le plus sobre qui existe. Il est élégant et ne se démode jamais.

Les origines et les significations du bracelet d’esclave

Tout d’abord, il faut savoir que le bracelet esclave est un bijou très ancien dont les origines se retrouvent un peu partout dans le monde. D’après les vestiges archéologiques, le bracelet d’esclave était déjà un type de bracelet porté par les hommes il y a 5 000 ans.

Des traces de cette forme unique de bracelet sont présentes dans diverses cultures et dans l’histoire de diverses civilisations à travers les siècles. Les explications et les significations que chacune de ces villes ont apportées au bracelet d’esclave sont presque toutes différentes.

La quenouille trouve ses racines principalement dans la culture viking, dans la culture indienne et au temps de l’esclavage.

Le beffroi dans la culture viking

En tant que personnes de bon goût, les membres du peuple viking avaient un certain amour pour les bijoux et en faisaient beaucoup. Les artisans utilisaient des méthodes dont ils avaient le secret pour composer des pièces de parures aux motifs uniques.

Les bijoux en général, et le bracelet d’esclave en particulier, avaient chacun leur fonction. Ainsi, les Vikings considéraient le bracelet d’esclave comme une pièce de parure qui marquait le statut de la personne dont il portait le poignet.

De plus, en l’absence d’argent tangible, les Vikings épris de commerce utilisaient donc des bijoux tels que le jonc comme monnaie. Avec ses détails plus travaillés que ceux des bracelets « classiques », l’esclave avait donc une valeur marchande plus élevée.

Le bracelet avait une grande partie du même symbolisme chez les peuples grecs et romains.

Basé sur les motifs qui étaient gravés dans le métal qui le composait, le bracelet d’esclave était également perçu comme un symbole de protection divine ou de croyance en une divinité.

Le jonc dans la culture hindoue

Le bracelet d’esclave est un bijou très présent dans la culture hindoue et a une signification qui diffère selon les régions et les peuples. Chez les membres de l’ethnie sikhe, par exemple, le père de la mariée offre une collection de parures à son futur gendre, dont un bracelet.

Dans la dénomination religieuse bouddhiste présente en Thaïlande, le bracelet d’esclave en silicone trempé dans des paillettes d’or est appelé par le terme Kumlai. Pour les adeptes de ce culte, le bracelet joue le rôle d’ amulette protectrice qui apporte chance, succès et bonheur à celui qui le porte.

La fièvre pendant la période de l’esclavage

A l’époque où les Européens réduisaient d’autres peuples en esclavage, ils utilisaient des caractéristiques particulières pour marquer le statut de chacun. En plus de la marque, les esclavagistes utilisaient certains bijoux pour distinguer leurs esclaves.

Ainsi, dans la zone géographique de l’ océan Indien et en Europe, le bracelet d’esclave était un signe pour marquer le statut d’esclave d’un individu. C’est principalement pour cette raison que le bracelet esclave est aussi appelé « bracelet esclave ».

Dans ce cas également, le bracelet remplissait plusieurs fonctions différentes. Le port d’un bracelet indiquait à la société que la personne en question était un esclave et avait déjà été achetée par un propriétaire. L’anneau était aussi un moyen de rappeler aux esclaves qu’ils n’étaient pas libres et qu’ils devaient une soumission totale à leurs maîtres.

C’est cette symbolique particulière du bracelet d’esclave qui en a fait aujourd’hui un symbole de la lutte contre les discriminations raciales. Après l’abolition de l’esclavage, il est devenu un symbole de liberté et d’insurrection contre l’oppression basée sur la couleur de la peau.

Les origines et les significations de la bague bracelet.

La forme de l’anneau de roseau fait référence à une variété de roseaux qui poussaient dans le Nil et étaient offerts les uns aux autres par les anciens couples égyptiens en signe d’amour. Chez les Égyptiens de cette époque, les tiges de jonc tressées symbolisaient la promesse d’amour et d’union éternelle des deux amants.

Author

Share